top of page

Ma première grossesse : Quand l'Ignorance Était Mon Meilleur Ami (Ou Pas)

Ah, la première grossesse ! Ce moment magique où l'on passe du statut de couple insouciant à celui de futurs parents anxieux et émerveillés. On s'imagine que tout va se dérouler comme dans un conte de fées, mais parfois, la réalité est un peu moins glamour. J'ai appris cela à mes dépens. Moi qui étais libraire passionnée, plongée dans un univers de papier et de rêves, j'ai abordé ma première grossesse avec une naïveté déconcertante. Et maintenant, avec le recul, je réalise combien il aurait été judicieux de m'informer un peu plus. Laissez-moi vous raconter cette aventure, mes erreurs, et ce que j'aurais aimé savoir avant de plonger tête la première dans le monde merveilleux de la maternité.


Mon Univers de Papier

Avant de plonger dans l'univers des couches et des biberons, j'étais libraire. Ah, le bonheur de passer mes journées parmi les livres, de découvrir de nouveaux auteurs et de discuter des dernières parutions avec des clients passionnés. Mes collègues étaient bien plus que des simples compagnons de travail : ils étaient mes amis, mes confidents, nous passions nos journées ensemble à rire et souvent à ronchonner.


Le Grand Saut vers la Parentalité : enfin cette première grossesse

Découvrir sa grossesse

Après plus de dix ans de vie de couple avec mon chéri, nous avons décidé de franchir le cap : nous allions devenir parents. Huit mois plus tard, l'attente prenait fin avec l'annonce tant attendue : j'étais enceinte ! Joie, excitation et une pincée d'appréhension se sont mélangées dans un tourbillon d'émotions.



Mettre la Librairie de Côté

Mon travail de libraire, aussi gratifiant soit-il, était physiquement exigeant. Entre les longues journées debout, le rangement incessant des livres et le port de caisses parfois lourdes, mon énergie en prenait un coup. Dès les premiers signes de ma grossesse, j'ai donc décidé de lever le pied et de me consacrer entièrement à cette nouvelle aventure.


La Spectatrice de Ma Propre Grossesse

Au lieu de plonger dans les livres et les informations sur la grossesse comme on aurait pu s'y attendre de la part d'une libraire, j'ai choisi de vivre ma grossesse en mode spectatrice. J'observais mon corps se transformer sans vraiment me poser de questions. Mon tempérament serein m'a permis de vivre cette période avec calme, sans me soucier de ce qui m'attendait.


L'Accouchement : Un Moment Spécial (Mais Pas Exceptionnel)

Un matin, à 2h du matin, les premières contractions ont commencé. La découverte de la perte de sang m'a poussée à prendre une douche rapide avant de filer à la maternité. Surprise en arrivant : dilatée à 7 cm ! Ignorant tout de la physiologie de la naissance, j'ai demandé une péridurale, puis attendu patiemment.


Quand La Péridurale Devient Mon Pire Ennemi

La péridurale, fortement dosée, m'a coupée de toute sensation. Je ne sentais plus aucune contraction, et lors de la poussée, je me suis retrouvée à demander à la sage-femme de me dire quand pousser. Je ne me sentais pas actrice de mon accouchement, et cette déception m'a marquée. Ma fille est née avec l'aide de ventouses, et huit points d'épisiotomie plus tard, elle était là, à 9h20. Un accouchement primipare en à peine sept heures !


Les Réflexions Post-Accouchement

Avec le recul, je me demande si les choses auraient été différentes si je m'étais davantage informée sur la physiologie de l'accouchement. Je vous avez partagé mon récit de naissance juste ici Il y a 6 ans... Mon récit de naissance (bebe-link.fr). Peut-être que ma fille aurait pu sortir sans aide, si seulement j'avais su. Mais regarder en arrière et se demander "et si ?" ne change rien au passé.

Ce que j'ai appris, c'est que parler de nos expériences et de nos regrets peut faire du bien. Oui, j'ai des regrets, mais ils m'ont menée à choisir ce métier et à vous accompagner aujourd'hui dans votre propre voyage vers la parentalité.

Merci à vous de me suivre et de me permettre de partager ces moments avec vous. On ne peut pas changer le passé, mais on peut apprendre de lui et aider les autres à mieux préparer leur avenir.

Voilà, mes chers lecteurs, un petit bout de mon histoire. N'hésitez pas à partager la vôtre en commentaire, et rappelez-vous : s'informer et se préparer, c'est déjà faire un grand pas vers une grossesse plus sereine et un accouchement à votre image.




 



1 vue0 commentaire

Commentaires


bottom of page