top of page

La pédagogie Montessori c'est quoi ?


Vous venez d'avoir un enfant, vous avez obligatoirement entendu parler de Montessori ? Si ce n'est pas entendu parler, c'est au moins avoir vu ce mot partout sur une grande quantité de jouets dans les rayons des magasins.

Mais c'est quoi exactement la pédagogie Montessori ? Et en quoi ça peut faciliter le développement de mon enfant ? Quel était l'objectif de Maria ? Et bien, aujourd'hui, je vous propose de faire le point sur toutes ces questions.


Pédagogie Montessori

Qui est Maria Montessori ?

Tout d'abord nous allons parler de Maria Montessori.


Maria née en 1870, au cœur d'une famille modeste mais qui lui permet d’aller faire ses études à Rome. A la sortie de ces études, elle devient la 11è femme médecin en Europe.

Pendant ses études, au cours d'une affectation dans une clinique psychiatrique, elle découvre que les enfants et les adultes sont mélangés, tous ensemble. Puis elle se rend vite compte que les enfants n'ont accès à aucun matériel ni jouets de leur âge. C'est là qu'elle va commencer sa première observation des enfants et découvrir qu’ils ont un besoin de manipulation constant. Elle va alors décider de séparer les enfants des adultes mais aussi de leur apporter le matériel et les jouets nécessaires pour un bon développement. Elle va très rapidement constater une nette amélioration dans le comportement de ses enfants.

À partir de cette expérience qu'elle va mettre en avant et elle va appuyer le droit à l'instruction pour tous les enfants lors du premier congrès de la pédagogie. C'est ainsi qu'elle va commencer à se faire connaître dans le monde entier.

Quand en janvier 1907, elle ouvre sa première maison des enfants dans un quartier défavorisé de Rome, elle prépare un environnement et des activités adaptés. En observant les enfants, elle découvre qu’ils ont besoin d’ordre, et d’être libres de choisir leur activité et de la répéter aussi souvent qu’ils en ont besoin. C’est ainsi que naît la pédagogie Montessori.

Son école devient célèbre grâce aux progrès des enfants et des répercussions dans ce quartier. Tout le monde souhaite connaître sa recette qui n’en est pas une, mais un état d’esprit.

Après, cette expérience, elle va la porter partout dans le monde et ainsi développer sa pédagogie. Elle va la soutenir, former et défendre l'instruction aux enfants partout dans le monde.

Elle recevra de nombreux prix, dont celui de la Légion d'honneur en France. Puis elle décédera à l'âge de 82 ans, à Amsterdam.


Envie d'en savoir plus sur Maria Montessori, je vous invite à lire ces 2 livres :



Montessori Bebe Link


C’est quoi la pédagogie Montessori

La pédagogie Montessori repose sur un principe fondamental qui est l'observation de l'enfant. C'est à partir de l'observation des enfants qui lui était confiée que Maria a pu développer et apprendre tout ce qu'elle a mis en avant : des différents stades de développement aux périodes sensibles en passant par le besoin d'autonomie et par l'esprit absorbant. Tous ces “détails” qui ont fait que cette pédagogie est complète et que son objectif principal est de répondre au besoin de développement de l'enfant

Grâce à cette observation, elle va pouvoir proposer à l'enfant un espace adapté à ses besoins et à sa personnalité


On pense aussi souvent que la pédagogie Montessori est synonyme de laxisme et d’une très grande liberté de l'enfant mais ce n'est pas réellement le cas. En réalité, dans la pédagogie il y a un cadre à respecter. Mais son objectif premier est la recherche de l'autonomie de l'enfant, particulièrement vers 3-5 ans quand l'enfant veut tout faire par lui-même. Lui apporter le cadre nécessaire peut lui permettre de développer correctement ses capacités et ses compétences.


L'enfant va aller naturellement vers ce qu'il a besoin d'apprendre à l'instant T L'objectif en tant qu'accompagnant et de lui proposer et de lui mettre à disposition le matériel nécessaire pour qu'il puisse acquérir cet apprentissage.


Les stades de développement

Voyons d'abord les stades de développement, Ce sont des étapes notées par Maria sur le développement des enfants en fonction de leur âge

  • 0-3 ans : Aide-moi à être : C’est une période d’absorption de connaissances et d’assimilation.

  • De 3 à 6 ans : Aide moi à faire seul, période de consolidation de ce qu’il a appris

  • De 6 à 12 ans : Aide moi à penser par moi-même

  • De 12 à 18 ans ; un explorateur humaniste et social, fait face à une période de transformation similaire à la première période de sa vie

  • De 18 à 24 ans : âge de la maturité


Les périodes sensibles

Mais ce qu'on entend le plus quand on s'intéresse à la pédagogie de Montessori ce sont les périodes sensibles. Une période sensible concrètement c'est lorsqu'un enfant va se focaliser sur une acquisition spécifique et non décrochera pas tant que cette acquisition ne sera pas entièrement intégrée. Maria Montessori l'a comparée à un phare dans la nuit c'est-à-dire que c'est une mise en lumière d'un besoin spécifique de l'enfant.


  • L'ordre : de la naissance à 6 ans

Un objet qui n'est pas à sa place peut provoquer un vrai désordre psychique chez le bébé. Cet ordre extérieur c'est aussi se rappeler où chaque chose doit se placer. Le désordre, à partir de 2 ans, pousse l'enfant à l'action puisqu'il l'amène à remettre les choses à leur place. Pendant cette période, les routines sont très importantes, et doivent être strictement respectées pour sécuriser l’enfant.


  • Le mouvement : de l’utérus à 5 ans

Le mouvement est présent dès le ventre de la maman. Puis à la sortie, le mouvement va être présent et son apprentissage va se faire par successions d’étape du haut du corps vers le bas : du maintien de la tête, à la position assise, puis debout, la marche jusqu’à la course et le saut.


  • Le langage : du stade embryonnaire jusqu'à 7 ans

C'est la période sensible la plus longue.

Il parait que le bébé vient au monde avec l’oreille absolue, ce qui voudrait dire qu’il pourrait parler toutes les langues sans aucune difficulté mais que leur apprentissage dépend de sa mise en contact, c’est pour cela que les enfants apprennent plus facilement les langues étrangères avant l’âge de 7 ans.


  • Le raffinement sensoriel : de 0 mois à 5 ans

De la naissance à 5 ans, l'enfant intériorise son environnement par l'expérience sensorielle. L'intelligence se nourrit de ces expériences.

Nos 5 sens fonctionnent dès la naissance, on apprend petit à petit à les affiner en explorant notamment par la bouche. Il faut nourrir l'environnement d'expériences riches et variées, à travers des stimulations visuelles, auditives etc... en veillant à isoler chaque stimulation. L'enfant est déjà submergé par de nombreuses stimulations extérieures, il est donc important d'éviter les sur stimulations.


  • Le développement social : de 2 ans ½ à 6 ans

Le développement social se développe en prenant exemple sur les personnes qui entourent l’enfant. D’abord il va absorber puis il va ensuite les reproduire.


  • Les petits objets : de 18 mois à 2 ans

L'enfant a absorbé de nombreuses images et semble s'intéresser à des détails minuscules, comme un insecte qu’il peut observer pendant une longue période.



Montessori bébé link


Maria Montessori et les neurosciences

Au fur et à mesure du temps, on découvre que les découvertes de Maria étaient vraiment précurseurs, en effet beaucoup de ses travaux se révèlent être en parallèle avec les neurosciences.


  • La plasticité cérébrale = L’esprit absorbant

Pour Maria Montessori. L’enfant dès la naissance, a un esprit absorbant, c'est-à-dire qu'il va intégrer tout ce qui se trouve autour de lui. L'exemple le plus simple est celui du développement du langage. Plus l'enfant va être mis en relation avec sa langue maternelle, plus il sera facile pour lui de l'apprendre et de la reconnaître. Comme vu plus haut, à la naissance, il paraîtrait que nous avons tous une oreille absolue et que nous serions capables de parler toutes les langues. Ce qui va sélectionner notre langue maternelle, c'est uniquement le fait d'y être constamment mis en relation. Nos neurones vont faire des liens plus facilement avec cette langue maternelle plutôt qu'une langue qu'on entendra que peu régulièrement.

Cet esprit absorbant s’appelle aussi la plasticité cérébrale en neurosciences. La plasticité cérébrale est la capacité de nos neurones à se modifier et à se remodeler tout au long de notre vie c'est-à-dire qu’elles peuvent être modifiées selon les expériences, les nouvelles connexions que nous créons et selon notre environnement. En gros, même adulte, plus nous sommes en relation avec une activité ou un environnement spécifique ou bien plus un geste va être répété, plus la connexion entre nos neurones se fera facilement. Et donc plus l’activité sera facile à reproduire (exemple sport, écriture...)


En résumé, tout au long de notre vie notre cerveau va créer des nouvelles connexions neuronales en fonction des expériences que nous faisons.


  • La répétition

Directement en lien avec l’esprit absorbant, nous avons la répétition.

Maria avait remarqué que l'enfant avait besoin de répéter son geste afin d'intégrer et de le comprendre Aujourd'hui nous nous rendons compte que pour apprendre même adulte nous avons besoin de répéter et de recommencer régulièrement ce que nous venons d'apprendre C'est ce qu'on appelle la courbe de l'oubli d’Ebbinghaus (Pour en savoir plus)


  • La bienveillance

Mise en avant par Catherine Guéguen, la bienveillance est primordiale. En effet vaut mieux soutenir son enfant et l'écouter plutôt que de minimiser ce qu'il peut ressentir.

Nous ne sommes pas dans la tête de nos enfants et nous ne pouvons donc pas savoir comment il perçoit sa douleur, son échec ou sa peur. Dans ces cas-là, mieux vaut lui demander ce qu’il ressent avant de minimiser.


  • L'attention et le libre choix

Permettre à un enfant de choisir son activité et l'une des bases de la pédagogie Montessori et aujourd'hui le docteur en neurosciences Stanislas Dehane met en avant que le fait que l'enfant puisse choisir son activité lui permet de s'impliquer davantage et d'y accorder de l'attention


  • L'imitation = les neurones miroirs

Maria pensait que tout partait de l'imitation de l'adulte par l'enfant. Qu'il se construisait en absorbant son environnement puis en le reproduisant. Aujourd'hui, cette imitation est mise en avant par les neurones miroirs. Nous sommes de réels modèles pour nos enfants.




Si l'on devait résumer la pédagogie Montessori, ce serait simplement observer votre enfant. Prenez le temps de le regarder, de savoir ce qui l'intéresse, vers quoi il se dirige spontanément ? Et quelles sont ces évolutions du moment ? Proposez lui les activités adaptées qui pourront lui permettre de découvrir toujours plus. Respecter ses envies. Ne l'obligez pas à faire ce qu'il n'a pas envie et surtout prenez du plaisir ensemble. Montrez à votre enfant que vous êtes son port de ravitaillement, qu'il pourra toujours compter sur vous pour lui apprendre, le guider et l'accompagner tout le long de sa vie et pour qu'ils puissent sereinement devenir autonomes.

Voilà, j'espère que les bases de la pédagogie sont plus claires pour vous et nous allons découvrir ensemble, dans le prochain article, comment proposer cette approche au quotidien à la maison.



Envie d'aller plus loin dans la pédagogie, voici quelques livres très intéressants :

Vous souhaitez mettre en pratique la pédagogie Montessori à votre manière, rendez-vous au prochain article.












15 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page