top of page

Il y a 6 ans... Mon récit de naissance


Je n'arrive pas à réaliser mais voilà bientôt 6 ans que ma fille est venue au monde. Ma première grossesse a été une période magique, je vous en parlerai certainement très prochainement. Et aujourd’hui encore, j’en garde un merveilleux souvenir. Mais voilà, j’ai fait une expérience de mémoire il y a peu de temps. Je me suis rendue compte qu'entre mon souvenir et ce que j'avais écrit à l'époque, il y a une différence... Et oui, nos souvenirs évoluent, changent et surtout ils sont réajuster. Il parait que ça s'appelle le Mommy Brain... Donc je voudrais vous partager ce que je me rappelle de mon premier accouchement.


Aujourd’hui, 6 ans après



Nous sommes le 31 octobre 2016, il est tard, avec mon chéri nous passons une soirée en couple sans savoir que c’était la dernière en tant que couple sans enfant.


Je vais me coucher vers 22h avec une petite douleur au ventre mais rien de bien inquiétant.

Vers 1h du matin, je me réveille, avec les premières contractions, toujours rien d'inquiétant sauf que je perds du sang, donc nous allons nous diriger tranquillement vers la maternité tout en prenant quand même notre temps. Nous prenons chacun une douche, nous vérifions les valises et prenons la route tranquillement.


Arrivée à la maternité vers 3h du matin, les contractions se sont intensifiées (petit conseil, appelais la maternité avant de partir car arrivés devant la porte quand on sonne aux urgences maternité et que l’on demande “c’est pourquoi ?”, on sort rapidement de sa bulle et la gestion des contractions est nettement moins fluide.

Monitoring

Je suis prise en charge par la sage-femme de garde. Auscultation avec un toucher vaginal, je suis dilatée à 8 cm, même pas le temps de faire un monitoring que l'on me le posera dans la salle de naissance, on doit y aller si je veux la péridurale. Après les quelques questions administratives, je demande à passer aux toilettes. La difficulté de gérer avec les contractions de plus en plus régulières et fortes fait que je prends plus de temps que prévu, ce qui rend la sage-femme légèrement impatiente et me demande d’accélérer sauf que je suis en pleine contraction au milieu du couloir et que j’ai du mal à avancer.


Nous entrons en salle de naissance, l’équipe m’installe et on me pose rapidement la péridurale, il doit être autour des 4h du matin… Et le temps s’arrête. La péridurale ralentit l’avancée du travail et avec mon chéri, nous nous endormons jusqu’à 7h. Le temps passe, les 2 centimètres restants mettront encore 2h.


A 9h, la nouvelle équipe se présente et m’annonce que l’on va devoir s’y mettre, après plusieurs poussées totalement dirigées car je n’ai plus aucune sensation en raison de la péridurale, ma fille ne descend toujours pas. On appelle l’obstétricienne de garde. Je n’ai aujourd’hui que des vagues souvenirs de ce moment… Je me souviens uniquement qu'on me dit quand pousser. On finit par sortir ma fille au forceps, on me la pose seulement à peine 30 secondes sur le ventre puis elle part car apparemment encombrée des voies respiratoires. En même temps, il faut me recoudre, environ 7 points de suture suite à une belle épisiotomie… De plus, j'ai vraiment très soif, donc je demande à boire un verre d'eau avant d'enfin pouvoir voir ma fille. Et enfin, nous voilà réunis tous les 3 dans cette salle de naissance sous la surveillance discrète de l'équipe puis nous remonterons en chambre quelques heures plus tard;


Le reste n'est qu'un post-partum immédiat classique. Nous nous retrouvons donc tous les 3 dans la chambre de maternité pendant 4 jours. Je vis un baby blues et mon homme aussi car toutes les émotions se mélangent et ne sont vraiment pas simples à gérer. C'est sans compter en plus sur une personne de l'équipe qui nous fera une réflexion très désobligeante concernant mon allaitement. Je n'ai pas du tout été encadré ni renseigné pour ce premier allaitement, je ne savais pas du tout comment faire et je me suis retrouvée avec un biberon sur ma table de chevet.


Et il y a 6 ans ?


Récit de naissance

Alors je ne voulais pas spécialement m'étaler sur ce sujet. Ce que je voulais surtout vous dire, c'est qu'il y a quelques temps, j'ai donc relu en mon récit d'accouchement qui était très restreint et j'ai découvert des choses qui aujourd'hui, grâce à mon expérience de doula, m'ont vraiment fait me poser des questions. En effet, j'ai découvert que j'avais eu de l'ocytocine de synthèse (qui facilite les contractions, merci la péridurale de m’avoir évité la douleur, mais peut avoir un effet sur bébé) Et on m'a fait passer ça sans vraiment m'expliquer ce que c'était. Je me suis rendu compte que je n'étais pas du tout actrice de mon accouchement, que je me suis vraiment laissée faire et c'est quelque chose que je regrette aujourd'hui, mais c'est comme ça et mon accouchement reste magique quand même pour moi.




L’importance d’un récit de naissance


Et alors ? Ou est-ce que je veux en venir exactement ? Tout simplement que oui, évidemment qu'avec mon expérience de doula, avec les formations que j'ai suivies, mon accouchement, il y a beaucoup de choses que je vois différemment aujourd'hui. Et pourtant, mon premier accouchement reste un moment magique pour moi. Ma fille m'a fait devenir maman. Elle est la première à avoir amorcé le grand changement qui s'est développé en moi. Et pour ça, je l‘en remercie. Évidemment, je ne suis pas une maman parfaite mais je suis sa maman et j’essaie toujours de faire au mieux pour nous (j’essaie fortement en tout cas) Bref, tout ce que je veux garder en mémoire, c'est qu'elle est née, relativement rapidement rapide ; parce que malgré tout, on compte que j'ai accouché en à peine 7h pour un premier bébé, et qu'elle était juste merveilleuse avec ses 3 kilos,6 et 51 cm elle est juste une petite fille merveilleuse.

Se souvenir de son accouchement est souvent essentiel, pouvoir noter à chaud ce que l’on a vécu permet de refaire le point et de se souvenir plus tard car oui, la mémoire est joueuse et sélective… Poser vos mots, c’est votre histoire, votre rencontre avec votre enfant, votre transformation.



Et vous, avez-vous pensé à écrire votre récit de naissance ?

  • Ouiii

  • Non mais je vais m'y mettre !



Eh bien, c'est ce que je vous souhaite aujourd’hui, ce que je vous propose surtout, c'est de pouvoir préparer votre accouchement, que vous soyez actrice car vous serez préparée à ce qui va se passer. Et vous pourrez anticiper tout ce qui va se dérouler autour de vous. Et vous serez certainement plus sereine. Je ne vous dis pas qu'il ne sera plus simple ou plus rapide ou exactement comme vous l’aviez imaginé, je vous dis seulement que certaines choses seront plus simples à gérer et à appréhender.


Alors merci à vous de vous renseigner, d'écouter, de vous informer autour de la naissance et je vous souhaite que votre mémoire ne sélectionne que la meilleure magie de votre accouchement.


Envie d'en savoir plus : Je prépare mon projet de naissance






86 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page